Zemmourite aigüe

L’élection présidentielle, c’est dans 6 mois- et c’est déjà devenu insupportable, tant l’ambiance est pesante.

POST-COVID ?

Bien que nous ne soyons pas encore tirés d’affaire face à l’épidémie de COVID, on s’aperçoit que le sujet à pratiquement disparu de l’actualité – comme si cet événement qui a tant marqué les Français·e·s n’était plus qu’un mauvais souvenir. Il est loin le temps où on nous promettait que les choses changeraient, que le monde d’après ne serait plus jamais le même et qu’ils avaient enfin compris à quel point notre société devait changer.

18 mois plus tard, tout laisse à penser que nous sommes revenus au point de départ… en pire. CNEWS a gagné en audience et en influence, Bolloré a transformé l’ancien fleuron Europe 1 en Radio-Facho, et on n’entend plus parler que du multi-condamné Zemmour comme candidat putatif à l’élection présidentielle – repris en chœur par les médias et les politiques qui, pour certains, se livrent à la surenchère médiatique

On te voit Eric…

Bienvenue en 1939

Rappelons un peu le pedigree du principal concerné. Déjà condamné en 2011 pour “provocation à la discrimination raciale“ , en 2018 pour “provocation à la haine religieuse“, en 2020 pour “injure et provocation à la haine“, il se distingue régulièrement par des propos racistes, anti-LGBT, et ne manque pas de montrer aussi sa misogynie à l’occasion. Bref, il semble que Zemmour n’aime pas grand monde – à part les hommes blancs, catholiques si possibles et pourvus d’un peu d’aisance financière.

N’oublions pas que, comme tout ce qui émane de l’extrême-droite, Zemmour n’aime guère les pauvres non plus, accusés de frauder les aides sociales. Pour celui qui prétend présider au destin d’une nation entière, ça fait beaucoup de citoyen·ne·s qu’il est prêt à exclure, voire à chasser du pays si l’occasion lui en était donnée. En bref, il ne représente qu’une certaine catégorie de Français·e·s, replié·e·s sur des haines recuites et alimentées par les fake news et les réseaux sociaux – qui commencent à peine à se rendre compte du tort qu’ils peuvent causer.

Le problème est que les médias le suivent comme un toutou, avides qu’ils sont de créer la polémique, et s’assurer un lectorat de plus en plus avide de sensations fortes. Son employeur a même fait la moue face à la décision du CSA de décompter son temps d’antenne, tant les interventions du Gargamel de la politique rapportent en audience – et donc en rentrée publicitaire. La libre parole laissée à Zemmour est une illustration parfaite des dérives d’une certaine classe, prête à toutes les compromissions pour se faire du blé – y compris en divisant la société en une multitude d’individualités se détestant les unes les autres.

Et il est si pratique pour cacher les vrais problèmes, les inégalités qui ne font que s’accroître, la pauvreté qui touche indifféremment toutes les classes d’âge, le changement climatique qui nous menace tous, et l’inaction des responsables politiques plus occupés à préserver leurs postes qu’autre chose…

4 réflexions sur “Zemmourite aigüe”

  1. Cet expert en trouille paranoïaque et en délires bavasseux continue de nous envahir. heureusement pour moi que le meuble « télé » se refuse à fonctionner quand on parle de ce personnage

    1. Bon, allez on va l’aider.
      Il veut supprimer les prénoms qui ne sont pas « français ». Alors commençons par Eric qui est d’origine scandinave !
      Il veut bouter hors de France tous ceux qui ont été « importés ». La liste va être très longue et on va commencer par (par exemple) Marie Curie, Picasso, Van Gogh, Montand, Simone Signoret, Ionesco, Kundera …
      Bref, tous des migrants qui sont venus profiter de notre beau pays !

      1. Il ne va plus rester grand monde alors !
        C’est le problème de ces gens-là que d’oublier que la France est un carrefour où se sont croisées toutes les cultures depuis des millénaires. Et c’est ce qui l’e rendue si riche !

  2. Ce type qui a dans le regard la franchise de la mule du Pape vomit à longueur de journées sur ce qu’il imagine être une solution à tous nos maux mais à part ça, quelles sont ses compétences en matière économique, sociale, environnementale, en matière de projets d’avenir à moyen et long terme … enfin tout ce qui fait la vie et l’avenir d’un pays ?

Laisser un commentaire

Quitter la version mobile
%%footer%%