Le mot qu’il ne faut pas dire…

La semaine dernière, nous avons appris la condamnation de David Nakache, opposant à Estrosi, à 10 000€ (j’arrondis) de dommages et interêts et de frais de justice pour avoir, dans un tweet, parlé de corruption à Nice. Depuis, on n’ose plus rien dire. Mi-temps(bien) rémunéré … Entre temps, la Chambre Régionale des Comptes a rendu …

Le mot qu’il ne faut pas dire… Lire la suite »