État de choc

État de choc

Image : Stéphanie Gasiglia pour Nice-Matin Ce vendredi, la tempête Alex a durement frappé nos vallées, nos villages. 36 heures après son passage, le nombre de victimes est encore inconnu, des villages sont encore coupés du monde : plus de routes, plus de communications, plus d’électricité … prisonniers de l’enfer. Les torrents de boue Tinée,