Les envahisseurs !

Parmi les péripéties de la vie, il y a … mes gosses ! Un week-end sur 2, une partie des vacances et tous les vendredis soir, des hordes de boutons, lunettes et autres appareils dentaires envahissent mon petit T2, habituellement très (trop ?) tranquille !
Et du coup quand ils sont là, je vis dans ma cuisine !!!

Le Grand Bleu

D’abord, y’a de la vaisselle. Beaucoup de vaisselle. La semaine, je suis en général seul. Donc autant dire que je ne me fracture pas un neurone sur les repas (surtout que je déjeune au taf’, donc le soir je me contente de peu). Laver une assiette et deux couverts ça se passe en général assez vite !

Par contre, quand ils débarquent, c’est la bérézina. Assiettes, tasses, verres (surtout … je ne comprendrai jamais cette manie de poser le verre sale dans l’évier alors qu’il a à peine servi) s’empilent tels des tours de Babel… et forcément y’a pas de lave-vaisselle.

Pour peu que je cuisine maison, on va vite s’y voir rajouter casseroles, plats et merveilleux ustensiles. Donc après chaque repas, me voilà armé pour affronter l’Himalaya de porcelaine, et sa bonne odeur de liquide (à l’amande douce).

Squat’

Dans la même veine, chacun à son territoire. Le salon avec TV 4K pour l’une, la chambre et donc mon lit pour le second, et des échanges réguliers. Le seul espace à peu près libre reste donc … la cuisine. Avec sa table Confo et ses chaises de récup’, voilà donc une forteresse qu’ils n’oseront pas attaquer (on ne sait jamais, desfois qu’ils soient pris en otage par une corvée de vaisselle).

Les seuls à ne pas avoir encore trouvé leur place sont leurs sacs à dos. Abandonnés au milieu d’une pièce (le couloir c’est plus amusant), avec leur contenu à moitié déversé à côté, ils ont plus d’une fois manqué de me faire trébucher et m’étaler de tout mon long. On a parfois l’impression de croiser un teufeur qui s’est perdu sur le chemin du retour et qui a rendu sa vodka-pomme (et tout le contenu de son estomac – spéciale dédicace à qui-vous-savez 😁).

Enfin, ils squattent aussi allègrement Internet. La fiabilité de la connexion en prend un sacré coup, et les Netflix, Youtube et autres Wakanim pourraient presque installer des serveurs dédiés sur mon palier, afin de diminuer le trajet (et mon bilan-carbone par là-même).

Uno®

Après les repas, il y a les traditionnelles partie de Uno (en version Flip). C’est un jeu redoutable, où les stratégies s’élaborent, où parfois des alliances se nouent. L’important c’est de refiler le plus de cartes possibles à son adversaire. L’éditeur a prévu dans cette version réversible des cartes +5, et nos règles permettent de cumuler… D’après leurs expressions de joie, amener un daron à piocher 35 (oui, trente-cinq) cartes supplémentaires semble une activité assez réjouissante.

Ils m’ont aussi initié au fameux jeu Among Us ! Ça se joue aussi bien sur un téléphone ou une tablette, c’est fun, c’est rapide… et visiblement ils sont très doués pour vous faire croire qu’ils sont vos alliés … et vous planter un couteau (pixellisé) dans le dos dès que possible.

Bref, j’ai des ados à la maison … et qu’est-ce que ça me fait du bien ☺️

3 réflexions sur “Les envahisseurs !”

  1. En fait, tu as de la chance : je n’ai personne pour m’envahir ! La maison parait désespéramment grande (pas par la superficie mais par les quatre chambres inoccupées) et personne n’y fout le bordel.

    1. Je sais la chance que j’ai de les avoir parfois. Même s’ils m’en font voir de toutes les couleurs et que ce n’est que le début …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :