Ce jeudi se tenait la traditionnelle conférence de presse du 1er Ministre. Peu d’annonces, peu de perspectives et quelques omissions. Petit débrief à froid.

Couvre-feu

Alors que beaucoup espéraient un déconfinement, le seul allègement des mesures concerne la levée des restrictions de déplacement en journée. Elles n’étaient déjà pas très élevées, et vu la quasi-impossibilité de contrôle systématique, je ne suis pas persuadé que le rayon virtuel des 10 km ait été beaucoup respecté. Le seul point notable est la levée des restrictions sur les déplacements inter-régionaux. Pour le reste ça ne changera pas grand chose au quotidien des Français.es.

Le couvre-feu, lui, reste en place. À 19h, tout le monde est prié de rentrer chez soi. Notez que la mesure étant en place depuis si longtemps qu’on commence sérieusement à s’habituer à ce mode de vie (à Nice, je n’ai pas eu l’autorisation de sortir après 19h depuis … octobre dernier). C’est décevant, mais, au vu du nombre de contaminations journalières encore élevé, assez logique – hélas !

Back to school

Après une semaine d’erreurs 500 de cours en distanciel, et des vacances bien méritées, nos chères têtes blondes vont retrouver le chemin du cluster géant de l’école. Le champion de France de marelle a promis des tests salivaires à grande échelle, et les enseignants de plus de 55 ans sont désormais prioritaires pour la vaccination (comme tous les citoyens de cette classe d’âge d’ailleurs). Pour les collégiens et lycéens, ils seront mis à contribution encore une semaine pour tester les infrastructures numériques avant de retrouver le chemin de leurs établissements, avec des mesures de demi-groupes pour les régions les plus impactées par l’épidémie.

Comme nous sommes dans une situation inédite, les examens prévus sont … maintenus à l’identique. C’est pas un virus qui va empêcher nos étudiants de bûcher, et de se réunir dans des salles d’examens trop petites, mal ventilées et absolument pas conçues pour éviter des contaminations. Est-ce qu’un test PCR positif vaudra des points en plus à l’examen ?

Start-up nation

Depuis quelques semaines, le Gouvernement a pris pour habitude de présenter de jolis graphiques pour illustrer le verbiage incompréhensible les propos du Premier Ministre. Loin des superlatifs d’un keynote Apple®, cette technique issue du management d’entreprise fait ressembler les prises de paroles de l’exécutif a une réunion de comité de direction du lundi matin.

Et puis les graphiques, c’est pratique, on leur fait dire un petit peu ce qu’on veut. On peut même ne pas y faire figurer quelques données pas forcément avantageuses.

C’est quand même assez cocasse de constater que des conseillers, des hauts-fonctionnaires, diplômés de grandes écoles ne soient pas assez rigoureux pour ne pas relever que l’info essentielle manque. Ces graphiques devraient normalement être lus et relus, et une erreur aussi grossière passe totalement inaperçue. Comment s’étonner après que certain.es doutent de la valeur de la parole gouvernementale ?

Tout ça pour ça

En l’état, on ne peut pas dire que cette intervention change beaucoup de choses au quotidien des Français. L’épidémie recule légèrement, les hôpitaux sont toujours en surchauffe, et le quotidien des Français ne va pas évoluer de façon notable dans les prochaines semaines. La décrue qui s’amorce timidement est logique, saisonnière.

L’exécutif ne fait que confirmer sa stratégie de gestion de l’épidémie à la marge. Les mesures sont prises uniquement pour éviter la saturation des hôpitaux, tout en tentant de maintenir l’activité économique à son meilleur niveau possible. Leur seule stratégie de sortie de crise repose sur la vaccination massive, alors que nous n’avons pas de preuve de son efficacité face aux nouveaux variants. Et, malgré les efforts, nous en sommes encore très loin.

Que nous connaissions 300 à 400 décès par jour, que nos soignants soient épuisés, que les gens continuent à vivre dans la peur, il s’en moque.. tant que le business tourne, tout va bien.

Related Posts

2 thoughts on “S03E10 : What did you expect?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :