Je n’irai pas bosser lundi !

Image : Francés Online

Et oui, je sais que je vais faire des envieux·ses, mais lundi matin je ne vais pas travailler. Et c’est la meilleure chose qui me soit arrivé depuis longtemps.

Les bancs de l’école (ou presque)

C’est pas pour autant que j’ai prévu de glandouiller au fond de mon lit, à me prélasser au soleil niçois (on peut encore largement entretenir notre bronzage estival) ou aller me balader. Non, lundi, c’est ma rentrée des classes. Pendant les 6 prochains mois, je serai étudiant de l’IMCI, et je vais apprendre toutes les ficelles du métier de Community Manager.

Après 20 ans de carrière dans la grande distrib’ et 15 ans de fidélité à mon employeur, j’ai envie de voir autre chose. C’est pas nouveau, mais l’épidémie de COVID a été un déclencheur. Le but ultime est de trouver un job qui me plaise, qui corresponde à mes envies, qui me donne envie de me lever le lundi matin. Et pour ça, rien de tel que de me remettre en question, de me lancer un défi et d’y mettre mon énergie.

Je ne pars pas complètement dans l’inconnu. J’ai animé les réseaux sociaux de ma Fédé ces 4 dernières années, j’ai beaucoup appris (seul), j’aime ça. Mais je sais aussi devoir désapprendre certains mauvais réflexes pour passer du niveau amateur à la case professionnelle.

La poire en deux

Comme il y a toujours un mais, on a dû trouver un compromis. La formation n’est financée que une base de temps partiel, je vais donc conserver un pied dans mon hypermarché. Donc je n’irais pas bosser lundi et mardi matin, mais j’y serai mercredi, jeudi matin et vendredi. C’était ça ou rejoindre vraiment la cause étudiante (et manger des pâtes pendant 6 mois).

J’ai eu la chance de compter sur le soutien de mes cheffes (et non je n’ai pas oublié le point médian), qui ont adapté mon emploi du temps et mes missions pour maximiser le temps consacré à la formation et me permettre de relever le défi. Pour le coup, je vais avoir les meilleures conditions possibles pour étudier, en gardant un pied dans mon métier (ce qui va nécessiter un peu de gymnastique intellectuelle).

Donc, je n’irai pas pas bosser lundi matin … mais j’ai quand même du boulot qui m’attend

Laisser un commentaire

Quitter la version mobile
%%footer%%