person with teal and yellow left eye

Semaine 3 – 4 : le vif du sujet

Et oui deux semaines d’un coup. C’est que j’ai failli me laisser déborder par le temps, tellement il y a de choses à faire. La vie d’étudiant, c’est du boulot l’air de rien.

DOSSIERS, TD ET ATELIERS

Après la « remise à niveau » marketing, d’autres notions sont venues s’ajouter. Les étudiant·e·s découvrent les notions de SEO, référencement, contenus POEM…tous ces nouveaux acronymes viennent compléter nos connaissances finalement bien faibles des mécanismes qui feront de nous les stars du web de demain (ou tout du moins des professionnel·le·s confirmé·e·s.). Et après chaque cours, chaque nouvelle notion donne lieu à sa mise en pratique – via des études de cas.

Du coup, les exercices se multiplient, et gare aux procrastinateurs/trices (fallait le placer celui-ci). Même si tout est fait pour nous rassurer, on peut vite se sentir débordé. Et quand, comme moi, il faut aussi conjuguer une activité professionnelle, l’entretien de la maison, les lessives et tout ça, et les activités extérieures, gare à la noyade.

Du coup, il est temps de mettre en place des routines, d’être strict pour éviter le burn-out. Les exercices n’attendent pas, je m’y colle dès la sortie du cours (ou pas loin), histoire de rester dans la dynamique. J’installe vite un planning domestisque pour éviter de me laisser envahir, et je m’efforce de ne pas surcharger les journées où je bosse. C’est un vrai marathon qui se prépare.

Mise en pratique

Et cette semaine, la grande nouveauté, c’est les ateliers de groupe. Un peu de travail en plus, mais l’occasion surtout d’acquérir une nouvelle capacité essentielle : travailler ensemble, à distance, avec des personnes qui ne se connaissent pas, mais qui ont toutes l’objectif de réussir leur formation. La première étape est de trouver une organisation de télétravail qui fonctionne (WhatsApp et Gdrive nous tombent naturellement sous la main) et de définir les tâches que chacun·e devra faire.

Et, à ce moment là, je me dis que nous entrons de plain-pied dans ce que sera le métier. Nous sommes des prescripteurs en puissance, des analystes du marketing web et social. C’est le moment d’exercer notre oeil critique. Du coup, nous voilà à disséquer chaque page, chaque compte Instagram, chaque post. Tout est scruté au pixel près par une armée d’apprentis CM, prêts à disséquer la moindre virgule. L’idée est de comprendre ce qui fait la réussite (ou non) d’une statégie de com’.

LEt’s Talk ABOUT…

Cerise sur la gâteau, nous avons droit chaque vendredi à un talk, dispensé par un·e professionnel·le qui nous raconte ses expériences, ses réussites et ses échecs. L’intervenant·e vient partager ses propres impressions, nous offrant à chaque fois un oeil toujours différent sur le métier, ses particularités et tout ce qui le rend si passionnant. C’est, chaque semaine, la possibilité d’acquérir 2-3 tips en plus, de « capturer » une astuce qui nous servira tout au long de notre carrière, et d’affiner notre connaissance et nos attentes.

En clair, je suis toujours aussi content d’en être, de participer à ces modules et de mettre en pratique ces nouvelles connaissances. J’ai déjà hâte d’attaquer la suite, pas vous ?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :