Politique-spectacle

Politique-spectacle

Après le « comique » Jean-Marie Bigard (je te laisse, chère lectrice, cher lecteur, seul(e) juge de son talent en la matière), voilà une nouvelle candidature déclarée à la prochaine élection présidentielle : Comme précédemment, je ne porterai pas de jugement sur les talents artistiques de la concernée, mais si son nom ne vous évoque rien, c’est

Stop-bullshit

Stop-bullshit

Nous sommes tous hyper-connectés. Téléphone, tablette, ordinateur, montre, assistant vocal, console, télé … et même nos ampoules peuvent désormais être pilotées numériquement. Du coup chacun d’entre nous passe la majeure partie de son temps libre sur Internet : Facebook, Twitter, WhatsApp, Messenger, les sites d’information, les applis … même quand on regarde la télé aujourd’hui,

The twitter Zone

The twitter Zone

J’ai pas mal traîné sur Twitter aujourd’hui… et par moment j’ai eu l’impression de vivre dans une autre dimension.. petit retour en arrière sur cette journée un peu bizarre ! Le Président, le clown triste et les bistrots … Aaaah c’était donc ça qui me manquait. pic.twitter.com/x6Voy7FF4h — Ellen Salvi (@ellensalvi) May 24, 2020 Alors

On consomme comment demain ?

On consomme comment demain ?

Ce samedi soir, j’étais invité à un premier apéro en visio avec la bande du Kdb (Elodie, Nicolas, Fred, Catherine, Seb, Yann … et les autres – ne m’en veuillez pas, j’ai pas encore retenu les noms de tous mais ça viendra). Outre l’honneur immense qui m’était fait, nous avons entre autres sujets échangé sur

Gauche niçoise : par ici la sortie

Gauche niçoise : par ici la sortie

Game over pour la gauche la plus bête du monde : elle ne sera pas représentée dans le prochain conseil municipal. Le Gouvernement, en annonçant le second tour des Municipales pour le 28 juin, vient d’enterrer les espoirs des éliminés du 1er tour qui espéraient pouvoir rejouer le match aller. Je les entends déjà crier

Les naufragés du déconfinement

Les naufragés du déconfinement

Je vous racontais la semaine dernière comment j’avais raté mon confinement. Et comment j’étais jaloux de ne pas avoir pu profiter de ces deux mois de désoeuvrement forcé. Le quart d’heure de célébrité Bien évidemment, les médias se sont intéressés à notre quotidien au début de cette période : comment on se protégeait (comme tout