Vu du bas de l’échelle …

Vu du bas de l’échelle …

Hier soir, ma camarade Élodie Jauneau était invitée d’honneur de Vincent Cespédès pour une émission sur le thème « Quelle France d’après? » (à revoir sur YouTube). Parmi les thèmes abordés dans cette émission (et une fois passée ma joie d’avoir Élodie dans mon poste de télévision), certains thèmes abordés ont réveillé mes neurones. De la légitimité

Apocalypse Now

Apocalypse Now

Ce dimanche, j’ai lu la presse. J’aurais pas dû. Même les charettes sont rapides … La bonne nouvelle du jour : chez Uber, on peut se faire virer par visioconférence. C’est un brin plus violent que les apéros avec les copains… mais on sent l’entreprise innovante. Avant ils viraient par texto, maintenant avec Zoom c’est

Made in France (2)

Made in France (2)

Ce matin, je regarde mon fil Twitter en buvant mon café, et je tombe là-dessus : « Une collègue s’est fait éternuer dessus » : dans les commerces ouverts, les vendeurs confrontés à l’irrespect de certains clientshttps://t.co/nJgLEQX7ge pic.twitter.com/nhWv7blW3r — franceinfo (@franceinfo) May 16, 2020 Oh ? Ça alors ? Les Français seraient irrespectueux dans les magasins ?

La médaille en chocolat

La médaille en chocolat

Ce matin, dans mon quotidien régional préféré, j’apprends que des députés LREM proposent … que les Français « offrent » des jours de congés aux soignants qui se sont mobilisés pendant le pic épidémique du Covid-19 (ou de la Covid-19, comme l’a décidé l’Académie Française… voilà un confinement « utile »). « En même temps », le Président souhaite honorer les

Un (bref) instant de liberté (surveillée)

Un (bref) instant de liberté (surveillée)

Ce soir après ma journée de travail, j’avais un bref rendez-vous en centre-ville, après 2 mois sans m’en approcher. J’ai donc décidé d’utiliser mon abonnement tout neuf au service de vélos électriques en libre-service, souscrit le … 9 mars dernier (je vous vois rigoler au fond). Après un trajet aller sans histoire (mais pas mal

The Mask

The Mask

Le masque, cet objet désormais incontournable de notre quotidien. On a tout vu, tout entendu depuis deux mois sur ce petit bout de tissu accroché à notre visage. D’abord qu’il n’était pas indispensable (et pour cause), puis qu’il était utile, et maintenant obligatoire. Bref, on ne sait plus où donner de la tête. Depuis quelques

Celui qui avait raté son confinement

Celui qui avait raté son confinement

Mais alors complètement… Bêtement je suis resté à mon poste. Je suis allé travailler, 7h par jour, 5 jours par semaine. J’ai continué à voir mes collègues de boulot (même si on gagne en productivité en ne se saluant que de loin), à prendre le même bus matin et soir, à faire mes courses sans

Mon monde d’avant

Mon monde d’avant

Ou petite mise en perspective Le monde d’avant, c’était jusqu’il y a peu bus, boulot, dodo. Un job pas toujours enthousiasmant, pas très bien payé, des fins de mois parfois difficiles, et cette résignation qui “confine“ les travailleurs de l’ombre. Quand on a un loyer, des gosses, et un cursus scolaire qui se limite au