J’ai la chance de pouvoir observer au quotidien mes congénères dans leurs comportements les plus primaires (la chasse les courses). Et il semble que pour beaucoup, restrictions ou pas, Noël sera au rendez-vous.

Panier moyen

Confinement ou pas, y’a du monde dans les magasins : grande distrib’ et petits commerces mettent les petits plats dans les grands … et ça fonctionne. Les chiffres de fréquentations progressent, les chiffres d’affaire aussi : la fin d’année sera bonne. Et on sent bien la frustration de ne pas avoir pu succomber à la fièvre acheteuse en novembre.

Et du coup, qui dit du monde dit frustration et conflits. La plupart de nos visiteurs adoptent un comportement responsable, mais chez quelques-uns, les instincts primaires sont encore bien présents : aucune patience devant l’indisponibilité immédiate d’un.e employé.e pour les servir, face à la nécessité de commander le produit tant convoité, ou parce qu’un prix en caisse ne correspond pas à celui affiché (oui malgré la vigilance de tous ça peut encore arriver).

Et là c’est le festival : insultes, comportements arrogants, promesses « de t’attendre à la sortie », voire crachats fusent. Face à la frustration, certain.e.s se comportent souvent comme des enfants trop gâtés à qui on refuse un jouet … Et pendant ce temps il faut gérer, et compter sur un service de sécurité souvent trop peu fourni en ces périodes d’affluence massive.

Encore et toujours le masque

Y’a pas à mégoter : après 9 mois, certain.e.s n’ont toujours pas compris qu’un masque doit aussi recouvrir le nez. Et oui le virus rentre par les narines (c’est d’ailleurs essentiellement son point d’entrée préféré), et porter le masque sous le nez, c’est comme porter le slip avec ce que vous savez en dehors … ça ne sert à rien.

image CHU de Toulouse

Alors autant les premiers jours c’était acceptable ; je pouvais tout à fait comprendre que les gens ne savaient pas. Autant aujourd’hui, après tout le ramdam fait autour du COVID, des masques et tout ça, je peine à comprendre celles et ceux qui n’ont toujours pas compris… ça me donne envie de me promener avec un sécateur et de couper des tarins parfois !!!

Réveillon

Autour de moi, j’entends ça et là les projets de mes concitoyen.ne.s pour le réveillon de Noël … et autant dire que le 6 à table ne sera pas forcément respecté. Après presque un an de privations, les gens ont forcément envie de se retrouver, de se réunir en famille pour partager de bons moments. Et après presque un an de règles sanitaires, de discours contradictoires et de mesures confinant parfois à l’absurde, autant dire que le Gouvernement a perdu grandement de sa crédibilité.

Pour ma part, je me tiendrai cette année à l’écart de ces agapes : je me contenterai d’un repas le jour de Noël avec mes enfants. En toute honnêteté, si en plus des idées reçues du Papi, des petites blagues à la Bigard du tonton raciste ou du beauf homophobe, il faut rajouter les conneries complotistes de la belle-soeur … j’avoue que je préfère laisser tomber la dinde et les huîtres … on verra ça l’an prochain. Je crains même une augmentation des accidents familiaux ce soir-là, et pas qu’à cause du couteau à huîtres.
Disclaimer : les personnages cités dans ce paragraphe sont purement fictifs. Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé ne serait que pure coïncidence…

Bref, Joyeux Noël à toutes et tous (et en passant vous pouvez encore donner pour le Téléthon 😉)

Related Posts

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :