Les régionales, c’est parti. Après des mois de tractations secrètes, les différents camps dévoilent leur dispositif pour les régionales. Petit florilège !

A gauche …

Nice-Matin nous apprend que la liste départementale des Alpes-Maritimes serait menée par le Président de Cap-Écologie, un certain … Jean-Marc Governatori. Oui, le même qu’aux municipales de l’an dernier.

‘Je ne veux pas d’une liste trop gauchisée. « 

Nice-Matin du 30/04/2021

Voilà sa première sortie « officielle“ dans cette campagne. On peut s’interroger légitimement sur sa définition de l’union. Très clairement, il se prononce ici pour une union à la carte, construite en fonction de son propre jugement, rejetant par là-même ce que peuvent attendre les électrices et électeurs – et les militant-es de gauche. Tout pour se faire apprécier de celles et ceux dont il espère les suffrages. Et honnêtement, c’est mal barré !

À droite …

C’est pas vraiment mieux. Après moult tergiversations, le sortant annonce une alliance avec le pouvoir en place, confimée ce jour par le Premier Ministre himself, au grand dam de sa partie droite, qui considère cela comme une trahison. Du coup, la guéguerre entre le Maire-Président de la Métropole et le Député-Président de la commission des Finances du Conseil Départemental (oui ils aiment bien cumuler) est relancée. Là ou l’un voudrait rallier les marcheurs afin d’assurer le coup, l’autre dénonce la dérive gauchisante de son parti, tout en proposant une dérive d’un tout autre genre.

Après l’apparente réconciliation des municipales, la belle alliance qui se préparait pour les départementales a volé en éclat. Chaque camp s’est retranché sur son territoire, les mariages arrangés entre Estrosistes et Ciottistes sont passés à la trappe – les ciottistes menaçant même de quitter la campagne régionale en représailles.

R(ie)N…

Et le RN ? Ben il fait du RN. Jouant la carte de la « dédiabolisation », ils ont choisi comme tête de liste un transfuge de LR, écarté pour sa grande proximité avec un des plus grands humanistes de la planète : Bachar-El-Assad. Aussi étonnant que ça puisse paraître, ceux qui veulent combattre le terrorisme en repoussant tout ce qui à leurs yeux ressemble à un terroriste (en particulier s’il est musulman), n’hésitent pas à s’afficher avec ceux qui … financent le terrorisme à travers le monde.

Pour mener cette belle campagne dans le département, on retrouve le champion habituel, l’ami Vardon, bien connu pour ses accointances identitaires, ses positions sécuritaires et sa passion pour la culture orientale (en particulier le muezzin).

Préparez le pop-corn, cette campagne sera, comme souvent dans notre Région, un divertissement de choix…

Related Posts

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :