Les choses essentielles

les choses essentielles cravate

La semaine politique a été marquée par un débat essentiel : les députés doivent-ils porter la cravate à l’Assemblée ? Dans un monde en guerre et ravagé par les conséquences du changement climatique, cette question essentielle méritait bien qu’Éric Ciotti intervienne

Le sens des priorités

À la suite de l’élection des députés LFI, le sieur Ciotti, connu pour ses idées progressistes, note avec stupeur un certain relâchement vestimentaire a l’Assemblée et s’en émeut, au point de dégainer le papier à en-tête.

Tweet du 21/07/2022

Il le dit lui-même : c’est un sujet important. Alors que la canicule étouffe le pays, alors que les prix grimpent bien plus vite que les salaires, alors que les Français·e·s n’en peuvent plus de subir les conséquences des évènements géopolitiques, la préoccupation du moment du Député des Alpes-Maritimes est… la tenue vestimentaire de ses collègues de boulot. Tout cela au nom de l’image que donnent les députés en question de la représentation nationale.

T’as pas mieux à faire ?

Pourtant, en terme d’image, on ne peut pas dire que le triste sire auteur de cette missive soit un exemple. Au mépris de la laïcité, il affiche avec une rare constance ses opinions religieuses. Au mépris de ces mêmes valeurs chrétiennes, il lutte contre ceux qui font preuve de charité envers les migrants (on me dit dans l’oreillette que s’ils sont Ukrainiens, ça passe). Et ses saillies, régulièrement proches des idées du RN, sont loin d’honorer la représentation nationale.

Par ailleurs, et comme nombre de mes concitoyen·ne·s, je n’ai strictement rien à secouer de la tenue portée par un tel ou tel autre. J’attends d’un·e député·e, élu·e de la Nation, qu’il ou elle défende les interêts du pays et de ses citoyen·ne·s, en particulier en ces temps difficiles pour tou·te·s. J’attends de nos responsables politiques, de tous bords, qu’ils ou elles portent des propositions permettant de préparer le pays à l’avenir, et protégeant les Français·e·s.

L’habit ne fait pas le moine député

Il est vrai qu’en terme de costumes, la droite en connaît un rayon. L’affaire des costumes de François Fillon a entraîné sa chute en 2017, et Valérie Pécresse a ramassé une belle veste à la dernière présidentielle. C’est donc en connaisseur qu’Éric Ciotti prend la parole sur ce sujet ô combien essentiel aux yeux des enjeux actuels.

les choses essentielles fétide

Régulièrement épinglé (à cravate 😊) sur son évitement du service militaire et sur ses intox, l’Oncle Fétide de la droite a encore trouvé une manière originale de faire parler de lui, pas forcément en bien. Honnêtement, vu le pognon de dingue qu’il coûte aux contribuables, je préfèrerais sincèrement qu’il emploi son énergie à faire ce pour quoi il est payé : de la politique plutôt que de stériles polémiques.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :