Ce matin, comme chaque dimanche, je me délectais de la page politique de mon quotidien local … et encore une fois c’était un festival !!!

Concours Lépine

Pendant que la droite identitaire accuse pêle-mêle gauche et extrême-gauche d’être quasiment responsables du meurtre de Samuel Paty, en laissant rentrer des réfugiés sur notre territoire, M. Ciotti (député, vice-président du Conseil départemental) ressort sa vieille marotte de la suppression des allocations pour – je cite – « les parents d’élèves qui refusent les valeurs républicaines et font passer la charia avant les lois de la République ! »

Sur quels critères ? Comment évalue-t-on le niveau de refus des valeurs républicaines ? Et ça se passe comment ? On met en place une degressivité des allocations en fonction du niveau d’application de la charia ? On mesure le voile au m2 de tissu, la barbe à sa longueur ? Une visite à la mosquée coûte ou rapporte des points en fonction de sa note établie par les RG ? C’est encore une fois complètement absurde, inapplicable – mais ça fait plaisir à l’électeur moyen alors ne nous privons pas …

La fin de l’angélisme

Bien sûr que toute la classe politique (droite et gauche incluse) doit regarder rétrospectivement ce qui a été fait (ou pas) depuis quelques années pour lutter contre ce fléau qu’est l’islamisme radical. Les efforts entrepris ont été probablement très insuffisants, et c’est une lutte qui prendra des années. Peut-être même que certains ont été trop gentils, pêchant par angélisme ou par volonté « d’acheter » la paix sociale dans des quartiers difficiles. Probablement que trop peu de personnes se sont alarmées de ce qu’il se passe dans nos écoles, où des élèves, appuyés par leurs parents, remettent en cause l’enseignement dispensé sous le prétexte qu’il « heurte leurs convictions religieuses »...

Ceci dit, il est assez amusant de lire les leçons proférées par ceux qui ont supprimés près de 10.000 postes de policiers quand ils étaient au pouvoir, mettant par là un terme à la police de proximité – vous savez ces policiers qui prenaient le temps de créer du lien avec les jeunes en participant à la vie des quartiers. Ceux-là seraient bien utiles aujourd’hui pour se rendre compte du changement de comportement d’un gamin qui se radicaliserait.

Par ailleurs, on a rarement entendu les mêmes s’exprimer sur les activités d’Omar Diaby, recruteur pour Al-Qaïda, dans les quartiers niçois jusqu’à son départ pour la Syrie, d’où il a continué à endoctriner et embrigader des gamins, au vu et au su de tous.

Construire ensemble

La surenchère médiatique ne servira à rien – au contraire. Elle n’effraiera pas les plus radicaux, et ils riposteront par la violence et la désinformation. Plutôt que d’employer leurs armes, ripostons plutôt – avec les valeurs de la République comme bannière commune. Ça sera plus utile (et accessoirement donnera une image moins pitoyable de la classe politique à nos concitoyens).

Mais je sais bien qu’encore une fois, je me fais des illusions…

Related Posts

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :