Ce midi, le Ministre de la catastrophe économique annonçait ses nouvelles mesures pour enrichir un peu plus Amazon lutter contre le COVID.

Et alors là, on ne peut qu’applaudir devant un tel talent comique.

La grogne des libraires

Cette mesure vise à réinstaurer un peu “d’égalité“. Bien sûr qu’il est totalement injuste que les libraires, disquaires et d’autres petits commerces soient contraints de fermer leurs portes pendant que la grande distribution reste ouverte et en capacité de vendre des biens culturels, des articles qui ne sont pas de première nécessité.

En toute logique, les libraires ont demandé à pouvoir ouvrir leurs boutiques, s’engageant en contrepartie à respecter les plus strictes règles sanitaires, afin de permettre à leurs clients de pouvoir faire leurs emplettes en toute sécurité. Depuis 6 mois et la levée du premier confinement, les commerçants maitrisent les règles sanitaires et savent les faire appliquer.

La réponse-choc

Et alors-là, bravo… L’idée de génie c’est de mettre des banderoles, interdire la vente de ces biens “non-essentiels“ … et donc de mettre les employé-e-s de ces rayons au chômage partiel, de réduire l’espace de circulation disponible au mépris des règles sanitaires et de générer encore un peu plus de difficultés dans les grandes surfaces – qui je le rappelle n’ont pas fermé leurs portes pour permettre aux Français-e-s de s’approvisionner le plus normalement possible pendant le 1er confinement.

Par ailleurs, l’image renvoyée est terrible … les livres sont interdits à la venteen France !!! L’accès à la culture est disponible seulement en passant sous les fourches caudines d’Amazon, qui est quasiment le seul vendeur “autorisé“. Imaginez l’effet sur les gens, déambulant dans des rayons à moitié bâchés, voyant cette image terrible … l’accès à la culture est interdit pendant le confinement – par décision gouvernementale.

Enfin, on peut logiquement présumer qu’au vu des mesures prises, elles seront insuffisantes pour casser la courbe de progression des contaminations. Ce pseudo-confinement (parce qu’un confinement où tu vas quand même bosser et ou tes gamins vont à l’école n’est pas vraiment un confinement) va donc durer jusqu’à la fin de l’année… si cette situation ubuesque devait perdurer, on oublie donc le bouquin offert en cadeau à Noël … et très probablement les jouets pour nos enfants, déjà bien secoués par l’année de merde qu’ils viennent de vivre.

Cette année, le Grinch a les traits de Bruno Le Maire.

Related Posts

2 thoughts on “S02EP2 : Le Grinch

  1. Imagine la situation ubuesque : tu achètes un livre sur Amazon et tu te rends dans un des Hub lockers sis dans les hypermarchés (où les livres sont interdits à la vente) pour y retirer ton livre.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :