Je l’ai déjà dit … je préfère les idées aux “hommes providentiels“ … et les Insoumis commencent à me les briser menu.

Le bashing permanent

Depuis 2017, leur activité principale consiste à basher tout ce qui n’est pas issu de leur rang. « Social-traîtres“, “Pas de gauche“ … que n’ai-je pu lire et/ou entendre de la part de militants fanatisés. Et bien sûr ils sont convaincus d’être les détenteurs de la seule vérité..

Dois-je rappeler ici que le gourou Mélenchon est un ex du… Parti socialiste, qu’il a été Ministre de Lionel Jospin et qu’il était un des principaux dirigeants du dit PS jusqu’à ce qu’il en claque la porte, déçu de ne pas être majoritaire ?

Donc, sincèrement, cette détestation de tout ce qui est autre chose que leur camp, les insultes, les invectives permanentes, j’ai autre chose à foutreaire. C’est puéril, ça n’apporte rien au débat, et ça ne contribue pas à donner envie.

Balayer devant sa porte

On ne peut pas dire que le discours des Insoumis soit en prime des plus clairs : l’ambiguïté de leurs positions sur la laïcité, les défilés avec des islamistes connus et reconnus, le manque de fermeté sur la condamnation des attentats laissent augurer une forte volonté de ramasser les votes communautarismes, attisant encore les divisions de notre société. Ça peut être bénéfique d’un point de vue purement électoral, mais représente un réel danger pour l’avenir…

À jouer avec le feu, on finit forcément par se brûler un jour… et on parle ici de la sécurité et de la vie des gens…

Union, mon c…

Alors que la droite et le centre se mélangent dans un magma mêlant incompétence et crise d’autorité, que les idées d’extrême-droite et complotistes se diffusent à vitesse grand V, et que la seule issue est une union la plus large possible de la gauche ( c’est mon avis hein?), voilà que le Petit Père des Peuples nous annonce, sans concertation, sa candidature à l’élection présidentielle de dans 2 ans et que si ralliement il y a, il devra se faire autour de sa personne.

Honnêtement, très peu pour moi. D’abord parce que Jean-Luc ne m’apparaît pas comme un présidentiable crédible, trop sanguin et trop centré sur lui-même (La République c’est moi … ça me donne des frissons honnêtement). Et puis imaginer des Corbière, Garrido (la scène de la baignoire reste pour moi un summum de politque-spectacle des plus ridicules), Coquerel accédant à des postes à responsabilité me donnerait presque envie de quitter le pays.

J’ai déjà dit et redit tout ce que je pensais du quinquennat de Hollande, et oui je regrette d’avoir donné ma voix à Macron en 2017, n’imaginant même pas qu’il pourrait être aussi médiocre et malfaisant pour notre société…

Mais tant que les Zinsoumis et leur gourou ne feront pas l’effort minimum d’ouverture et de respect qu’on peut attendre de militants politiques sérieux et responsables, ils peuvent se gratter pour obtenir ne serait-ce que l’ombre d’un soutien.

Related Posts

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :